Skip to content →

Extraits

Une correspondance amoureuse pendant la Seconde guerre mondiale révèle au narrateur les sentiments que se vouaient ses futurs parents. Les lettres témoignent des tribulations d’un soldat mais aussi des difficultés pour une jeune femme d’être enceinte avant le mariage. On méditera devant la qualité de l’expression écrite d’une couturière et d’un cheminot simplement munis de leur certificat d’études primaires.

« Yo fait y kekchose ! » (« On lui a fait quelque chose ! ») Voici un extrait de souvenirs d’enfance dans les années 1940 en Guadeloupe. Le témoin décrit le monde des croyances populaires dans lequel il baignait.

Une incursion dans le passé protestant oublié d’une lignée de mégissiers millavois nous fait voyager dans l’histoire des guerres de religion en Rouergue, l’économie rurale et urbaine de cette province longtemps enclavée et la naissance du capitalisme industriel dans le milieu protestant du cuir à Millau. 2019.

Adrien Bonnefous, fabricant de gants à Millau au tournant du 20e siècle.
Adrien Bonnefous, seul industriel gantier catholique à Millau au tournant du 20e siècle, est issu d’une longue lignée de travailleurs du cuir protestants.

Portrait de Jeanne Bonnefous, soeur oubliée d’Adrien, à partir de quelques objets, souvenirs et enquête.

Marie, petite villageoise alsacienne, perd précocement sa mère. L’histoire est écrite à partir des témoignages de la famille.

Les Bougenot, humbles représentants du monde rural au XVIIe et XVIIIe siècle en Bourgogne. Extrait d’une enquête telle qu’on peut la mener dans un cadre de généalogie familiale, en mettant en relation les découvertes généalogiques (actes d’état civil par exemple) avec des données historiques sur l’époque et la région concernées.

Pierre Colardeau de Saintonge (1769-1815) : Un soldat de la Révolution et de l’Empire. Enquête qui a permis de retracer l’histoire d’un soldat originaire de Saintes, artilleur dans la marine royale puis révolutionnaire, capturé en Guadeloupe en 1810 par les Anglais. Reconstituer le parcours d’un homme inconnu de la grande histoire et mort depuis deux cents ans est possible avec très peu d’éléments de départ, par exemple un nom sur un acte d’état civil, grâce à beaucoup de recherche, de documentation et de collaboration. Faire partie d’une association s’est avéré très précieux, comme dans ce cas, avec « Généalogie et Histoire de la Caraïbe » (G.H.C.), animée par des passionnés très compétents.

Avant de commencer…
Me contacter
06 48 93 89 46